Ombre du Chaos


Bienvenue dans le monde d'Haleria, le monde où machines et magie sont en guerre.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Celen Fell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Celen Fell   Jeu 1 Nov - 19:07


Celen Fell



Age: 24
Sexe: femme
Orientation sexuelle: homoxuelle
Nationalité: Ysyhash
Groupe: spirite
Pouvoirs:Magie de soin , magie de l’air (onde de choc, lévitation, rapidité)



Description mentale

Celen est de nature calme et sûre d’elle, du fait du mental à adopter lorsque qu’elle s’occupait des blessés de son village, et plus tard de ceux de la guerre en cours. Elle est d’un caractère réfléchi c’est pourquoi elle ne se laisse jamais décourager et arrive à se sortir des situations les plus désastreuses. Elle aime la solitude, mais bien sûr Elior est toujours auprès d’elle.
Très méfiante elle n’a confiance qu’en Ceroh Iku, la seule personne qui puisse la comprendre, elle est d’ailleurs son âme sœur et donnerait sa vie pour la protéger.
De plus elle est totalement dévouée à Nocturne et exécute avec plaisir ses ordres quand il s’agit de cibles masculines, envers qui elle garde une profonde rancœur suite à l’agression de sa mère et de l’abandon de son père. Cependant elle sait cacher son aversion pour l’agente masculine quand il s’agit d’user de ses charmes pour atteindre ses objectifs. Malgré son côté impitoyable en mission, elle n’en est pas moins sensible avec les rares personnes qui comptent pour elle.





Description physique

Celen est une jeune femme de vingt-quatre ans, mesurant 1m70. Une longue tresse parsemée de pierreries argentées embellie sa chevelure d’un blanc immaculé. Son visage est fin, elle a un nez plutôt court, de grands yeux bleus ciel où apparaissaient une flamme blanchâtre lorsque qu’elle use de ses dons destructeurs, et une bouche pulpeuse. Sa peau, claire et satinée, est d’une douceur irrésistible. De plus Celen a une silhouette assez mince. Son physique lui confère donc un côté angélique.
En civil elle porte généralement un chemisier blanc, qui laisse à nu ses épaules délicates, une jupe en dentelle assortie, courte sur le devant et longue derrière, des bas en dentelle blanche et paire une paire de bottine en cuir blanc. Un profond décolleté met en valeur sa poitrine généreuse.
Pour ses missions, ses cheveux sont attachés, seul deux mèches tombent de chaque côté de son visage. Elle est vêtue d’une combinaison en cuir noir qui se termine au début de ses cuisses et à mi hauteur de ses bras. Ainsi que des gants longs et des cuissardes de la même matière que sa combi. Elle porte également une cape noire munie d’une capuche qui finie au niveau de ses jambes. Accroché dans son dos se trouve son épée légère ornée de runes. Elle est toujours accompagnée d’Elior, un grand renard blanc avec qui elle partage un lien spirituel.





Histoire...

Celen et Elior
Celen vu le jour au sein du pays d’Ysyhash, dans le quartier boisé. Fille d’un père marchand nommé Almar et de Herya. Cette dernière étant dotée du don de guérison, soignait les habitants du quartier contre quelques biens ; argents, nourriture, vêtements, bijoux etc. Celen ayant héritée de sa beauté mais aussi de son talent l’aidait dans son travail.
Ses facultés se révélèrent à l’âge de ses quatorze ans, un jour d’hiver elle regardait à travers la fenêtre de sa chambre et elle remarqua une petite silhouette blanche dans la neige près d’un arbre, curieuse elle enfila son manteau et sorti de la maison. Au pied de l’arbre elle vit un renardeau affamé ne pouvant plus bouger, elle ôta son manteau et enveloppa délicatement l’animal dans son vêtement, à ce contact le petit renard ouvrit les yeux, ils étaient d’un bleu limpides. Son regard se posa dans celui de la fillette, il n’était pas apeuré, au contraire on aurait dit qu’il l’attendait. Celen l’emmena dans sa chambre, où elle lui donna un grand bol de lait, puis elle le blotti contre elle pour le réchauffer. Il s’endormi dans ses bras. Elle décida de s’occuper de lui jusqu’à ce qu’il soit apte à se débrouiller tout seul dans la nature. Sa mère accepta le nouveau résidant à condition qu’il se tienne tranquille. Son père quant à lui n’eu pas son mot à dire étant donné qu’il avait quitté sa famille un beau matin sans donné de raison, alors que Celen venait d’avoir deux ans. Ainsi le petit protégé fut nommé Elior.

Le don

Les semaines passèrent et l’animal reprit des forces, Celen l’encourageait à s’aventurer dehors mais le petit Elior restait dans les pattes de sa maîtresse, une réelle complicité c’était établi entre eux. Un jour, alors qu’elle était au marché pour sa mère, Celen entendit des enfants rirent curieusement, elle s’approcha des voix et découvrit les enfants qui encerclaient quelque chose, ils devaient avoir trois ans de plus qu’elle, tous tenaient une pierre à la main. Elle s’approcha encore et vit avec horreur Elior au milieu des enfants, il gisait là tremblant, sa fourrure si blanche couverte de sang. Elle se précipita vers la pauvre bête qui avait certainement du la suivre, bien qu’elle l’avait laissé assoupi dans sa chambre. Pourquoi ? Leur cria-t-elle. La plupart continuèrent de ricaner malgré son cri de colère, elle comprit alors qu’il ne devait avoir aucune raison. Voyant un animal craintif et sans défense s’aventurer dans la rue, ils l’ont immédiatement identifié comme une proie facile, tel des prédateurs sadiques et sans scrupules, trouvant dans la douleur et le désespoir d’un être un réel amusement. Mais l’intervention de fille de la guérisseuse du village interrompue ce petit jeu, c’est pourquoi le plus âgé du groupe nommé Heian saisit la plus grosse pierre qu’il pu trouver et la lança de toute ses forces sur Elior. Celen n’eu pas le temps de réagir quand la pierre s’abattue. Réalisant ce qui venait de se passer, elle senti une étrange sensation, une intense chaleur traversa son corps, une fraction de seconde plus tard une puissante onde de choc projeta violement les gamins à quatre mètre de Celen, les enfants près des maisons heurtèrent le mur des bâtisses et perdirent connaissance, cependant un d’entre eux se brisa la nuque dans sa chute, Heian. La chaleur se dissipa et Celen pris conscience de ce qui l’entoura, quelques gamins fuirent la place en pleurant, les autres restaient là, inanimé. Qu’est je fais ? se dit-elle ? Elle savait qu’ils étaient jeunes, n’ayant pas l’âge de la raison. Méritaient-ils un tel châtiment ? Sa mère lui avait toujours dis que l’esprit humain était bon et qu’il était bon de prendre en soin de l’Homme. Elle lui avait enseigné comment utiliser son don de guérison afin de faire le bien. Mais aujourd’hui elle découvrit une autre part d’elle-même, une part plus sombre qui pouvait blesser.

Le lien

Celen senti une très légère pulsation sous sa main. Chose incroyable, le cœur d’Elior battait toujours ! Il ne fallait alors pas perdre une seconde. Elle posa ses paumes contre la poitrine du renard, une lueur chaleureuse apparue à ce contact, et fit le vide dans sa tête comme sa mère le lui avait appris. Elle s’immergea dans l’esprit du renard, là ou se trouve la flamme de la vie, mais elle ne sentie qu’une faible étincelle, la vie le quittait peu à peu… Elle ne pouvait pourtant pas le laisser mourir, alors elle fit quelque chose de très dangereux pour les guérisseurs, elle synchronisa sa flamme avec l’étincelle. Celen faillit s’évanouir mais elle tenue bon, sa flamme diminua mais celle du renard se raviva. Elle pu alors se consacrer à la réparation des organes et des tissus. Mais le calme de la place risquait de voir affluer d’autres personne et avec le spectacle des enfants inertes autour d’elle, Celen pouvait être arrêtée. Epuisée et effrayé elle s’enfuit chez elle avec Elior toujours inconscient. Elle le déposa sur son lit en espérant qu’il se réveille et qu’elle avait par conséquent, réussi à le sauver. Elle raconta tout ce qui s’était passé à sa mère. Mais Herya était déjà au courant, elle l’avait apprit par une petite fille qui s’était caché derrière une étale et était aussitôt partie avertir sa mère. Le quartier ne tarderais pas à tout savoir, aussi Herya interdit à sa fille de quitter la maison avant quelque temps, surement quelques mois, voir des années. Celen savait que c’était pour sa sécurité, aussi elle accepta.
Quand elle retourna dans sa chambre, Elior était tranquillement assis au pied du lit, mais il avait triplé de taille et son regard était plus vif que jamais. Il s’avança vers la jeune fille et lui lécha le visage « Merci de m’avoir sauvé… par deux fois. », cette voie semblait émaner de son tête. « C’est toi qui viens de parler ? » se demanda-t-elle. Elior hocha la tête. La guérison hors norme avait donné naissance à un lien encore plus fort entre les deux êtres et les avait renforcés autant physiquement que psychiquement. Désormais une part de l’un fera à toujours parti de l’autre. Celen ne pouvant quitter sa maison et Elior étant à présent assez fort pour affronter le monde, il s’aventurait dans la forêt la nuit et lui rapportait ses aventures à Celen durant la journée afin de la distraire et lui donner un contact avec l’extérieur. Cependant ce stratagème pris fin six jours plus tard.

Nocturne

La nuit tombée, comme Herya l’avait redouté, un groupe d’homme mené par le père d’ Heian vinrent pour trouver celle qui avait causé tant de dégâts et qui était donc un danger pour tout le monde. Sachant que le père d’Heian était un puissant télépathe, il saurait que Celen se cachait ici et il réclamerait vengeance. Alors Herya bloqua la porte, tandis que des coups frappaient à sa porte. « - Ouvre !
- Laissez-là je vous en pris, c’était un accident !
- Peut importe ! Ta fille est un danger pour tous, et nous devons la punir… » Sur ces mots ils défoncèrent la porte, projetant Herya au sol, le père endeuillé et quatre autres hommes entrèrent.
« -…Ainsi que tous ceux qui la protège. » Sur ces mots un des hommes se jeta sur la femme et commença à l’étranglé.
« - Maman ?! » Celen sorti de sa chambre et comprit aussitôt la situation. Elle se rua sur l’homme qui tentait de tuer sa mère, mais elle fut à son tour bloqué au sol.
« -Faites ce que vous voulez d’elle je veux qu’elle souffre autant que j’ai souffert de la mort de mon fils. »
Pendant que deux des hommes, s’occupaient d’arrachez ses vêtements, elle croisa le regard de sa mère qui rendit son dernier soupir. Elle se rappela de ces hommes, sa mère les avait soignés quelques années auparavant ainsi que leur famille et pourtant ils l’avaient tué de sang froid, et eux n’étaient plus des enfants inconscients de leurs actes, mais des adultes censés être doté d’une raison propre. C’est pourquoi le pardon et le remord furent impossible. Traumatisée elle perdit le contrôle et il se produit alors le même phénomène qu’au marché. Les deux hommes qui se tenaient sur elle furent jetés contre le mur et maintenu en l’air, un coup de vent net rapide et précis les décapita en même temps. Celen se leva et s’approcha à moitié nue de celui qui avait étranglé sa mère, elle le mit à genoux et après une vibration dans l’air il se décomposa en plusieurs morceaux de chair. Elle chercha du regard le responsable de ce massacre, elle sorti de la maison et le vit courir sur le chemin à cent mettre d’elle. Une ombre blanche faucha les jambes du fuyard, Elior lui mordit profondément à l’épaule pour l’immobiliser et Celen, descendue du ciel, apparue en face de lui. « Pitié ne fai…» supplia t’il. Il n’eu pas le temps d’achever sa phrase que son corps fut tranché en deux.
Elle se retourna chez elle, et se pencha au dessus du corps de sa mère, « Je suis tellement désolée. » et fondit en larmes. Elle tenta désespérément de la sauvé comme elle l’avait fait avec Elior mais lorsqu’elle posa ses paumes sur sa poitrine.
« Arrête, cela te tuerait. C’en est fini pour elle, tu peux plus l’à sauvé. De plus un animal et un humain n’ont rien en commun. » Elle sursauta, en face d’elle se trouvait une immense silhouette noire
« Qui êtes vous ? Comment savez-vous…? »
« On m’appelle Nocturne. Et je sais tout de toi Celen. J’ai d’ailleurs un marché à te proposé. Je possède le pouvoir de ramener ta chère mère à la vie, en contrepartie tu ne pourras plus jamais la revoir et tu seras entièrement à mon service. Qu’en dis-tu ? »
Elle n’hésita pas une seconde. « J’accepte. »





Et vous derrière l'écran ?

Age: 19 ans
Comment avez-vous connu le forum ?: Par un ami
Que pensez-vous du forum ?: qu'il est bien est complet
Code (à trouver dans le règlement): Validé by Erésy

Revenir en haut Aller en bas
Créateur du Monde
avatar
Messages : 74
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21

Fiche De Personnage
Surnom:
Groupe: Créateur D'Haléria
Armes/Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Celen Fell   Sam 26 Jan - 19:04

Tu es dès à présent validée. Bon RP parmi nous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Celen Fell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The world fell apart, didn't you notice? (COSTIA)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ombre du Chaos :: Administration :: ಉ Formulaires d'inscriptions ಉ :: Fiches Abandonnés-